Pokhara, la douce

Le trajet en bus...

Et oui toute destination commence par le trajet en bus.. et celui là ce fut un sacré trajet en bus ! Jomson – Pokhara : 150km, 12h de bus. Le ton est donné. ;)

Partis tôt le matin avec Nadia et Franck à la recherche d’un bus pour Pokhara, à peine la vente de tickets est ouverte qu’on apprend qu’il n’y a plus de places pour le bus direct ver Pokhara ni pour celui avec un changement à Beni.. Nous voilà donc dans un bus direction Ghasa où nous changerons pour en prendre un autre pour Beni avant de changer une dernière fois de bus pour Pokhara.. La journée va être longue..

L’état des route n’est visiblement pas mieux de ce côté-ci. 3h pour atteindre la première ville, secoués dans tous les sens mais sans incident majeur si ce n'est le besoin de serrer en cours de route les boulons d'une roue.. Hé oui ça peut arriver parfois!

Arrivés à Ghasa, nous constatons que nous sommes un bon petit groupe à vouloir nous rendre à Pokhara et arrivons à privatiser un bus pour qu'il fasse direcement le trajet jusque pokhara.. et évidemment nous allons prendre le bus dont on est en train de réparer la roue, c'est hyper rassurant! Malheureusement nous avons un peu zappé de demander le prix avant de monter dans le bus et du coup nous nous sommes fait avoir comme des bleus, en payant bien plus cher que prévu notre trajet. Ils sont quand même forts ces népalais pour arnaquer les touristes! Et autre arnaque, les gens se sont précipités pour monter dans le bus et nous laisser les places toutes pourries.. Nous voilà donc installés à l'avant du bus mais perpendiculaire au sens de la route, pas hyper hyper confortable et encore moins quand une petite mamie s'incruste avec nous et vous agrippe le genou, que vous n'osez plus bouger de peur que la petite mamie se casse la figure dans le bus.. Pauvre Nadia qui n'a plus bougé pendant quelques heures!! Autre désavantage à être tout devant c'est que l'on voit très bien ce qui se passe sur la route et surtout que la ravin est parfois tout tout près.. Bref cette portion de bus est juste horrible et interminable, la route est dans un état catastrophique, je pense que nous devons faire du 15km/h à tout casser, on est secouer dans tous les sens, on a mal partout...

Heureusement arrivés à Beni nous changeons de bus. Je pense qu'il commençait à être drôlement fatigué notre précédent bus... Maintenant nous sommes plus ou moins bien installés mais le chemin est encore long pour Pokhara. Nous y arrivons enfin 12h après notre départ de Jomson, nous trouvons un petit hôtel confortable, un petit resto sympa avec tout un groupe de français : Nadia, Franck, Bruno (rencontré dans le bus), Guillaume et Nicolas (croisés plusieurs fois en trek et croisés par hasard à notre arrivée à Pokhara), Maxime et Solène (le couple avec qui j'ai fini le trek et qui eux avaient pris l'avion pour faire le trajet jusque Pokhara), et hop au dodo!

Notre magnifique Bus
mais oui ça passe, on est large!!!
photo la plus réussie dans le bus!

Jour 1 - Découverte de la ville

Enfin un bon lit et une grasse mat'!!! Aujourd'hui pas de pression je prends mon temps pénarde. Une bonne douche bien chaude, puis préparer une petite lessive parce qu'après 10 jours de trek je vous assure que vous rêvez de laver vos fringues!! Heureusement il y a un service de blanchisserie juste en face de l'hôtel!

Après une matinée tranquille, je décide de partir à la découverte de la ville. Nous logeons dans le Lakeside, qui est The quartier touristique de Pokhara, situé au bord du  Phewa Lake. C'est un coin très occidentalisé qui mine de rien fait du bien après plusieurs jours isolée en montagne. On se croirait dans une de nos stations de ski mélangé à une station balnéaire.. c'est assez rigolo. Partout il y a des boutiques pour le trek mais au bord du lake se trouvent des transat dans lesquels on peut siroter un lassi ou un cocktail au soleil, et les restaurants proposent tout type de cuisine internationale.

Le soir de nouveau petit resto avec le groupe de français. On se marre bien ensemble, ça fait du bien au moral de ne pas être seule le soir.

Jour 2 - Location de sooters

Avec Nadia, Franck, Guillaume et Nicolas, nous avons décidé de louer des scooters pour la journée! Parce que nous sommes des fifous et que nous avons peur de rien, nous allons affronter la conduite népalaise! Mais avant toute chose, il nous faut négocier les prix! Nadia et Franck ont déjà loué une moto à Katmandou et ont donc une idée de prix, mais à Pokhara les loueurs sont durs en affaires! Après un certain temps nous arrivons à nous mettre d'accord sur un prix qui nous convient moyennement mais bon nous n'avons visiblement pas le choix..  Quant au loueur il ne semble pas rassuré de me voir conduire un de ses scoot.. Il m'explique une dizaine de fois comment allumer le bazar et surtout n'hésite pas à me dire "si tu as le moindre soucis, échange avec les garçons ils sont deux sur l'autre scooter"! Je ne vois pas pourquoi il stresse, je suis une super pilote!! :D

Nous voila enfin partis, après un leger retard sur notre planning, sur les routes de Pokhara direction deux petits lacs que l'on dit sympas. En gros sur la route, il faut oser s'insérer, doubler et surtout abuser du klaxon!! Une fois ceci compris ce n'est pas trop trop compliqué. Par contre dès que l'on arrive en montagne c'est moins ça.. Je n'aime pas du tout les virages et j'ai l'imprssion que l'on va se prendre un camion à chaque tournant, du coup je suis crispée et j'ai l'impression que ce scooter de malheur ne veut plus tourner comme il faut!!! En gros je ne fais plus du tout la maligne et roule comme une petite mamie et c'est très bien ainsi.

Les lacs sont chouettes seulement nous n'avons pas de bol sur le temps, il fait tres couvert et du coup la vue n'est pas si ouf que cela. Nous décidons d'aller manger dans un resto conseillé par le guide avec vue sur un des lacs, mais manque de bol, ils sont en plein empaquetage de leur café et ne cuisinent pas aujourd'hui. Après un petit thé, nous reprenons donc nos bécanes pour aller manger un bout sur Pokhara avant de continuer notre route vers un centre de réfugiés tibétains.

En réalité il s'agit d'un temple tibetain et d'une école pour moines tibetains.. Nous arrivons pile poil pour l'espèce d'office à laquelle nous avons le droit d'assister. C'est assez impressionnant de les entendre réciter leurs prières et l'on se sent un peu priviligiés de pouvoir être auprès d'eux.

Puis direction Sarangkot pour voir le coucher du soleil. Sauf qu'à quelques metres de l'arrivée on se fait stopper pour payer le droit d'entrée. Comme le temps était un peu pourri et que nous savions que nous ne verrions pas le coucher du soleil sur la chaine de l'Himalaya, nous avons décidé de ne pas payer et de s'arreter au point de contrôle. Nous avons un peu admiré la vue puis sommes rentrés sur Pokhara en espérant ne pas tomber en panne d'essence en cours de route..

 

Img 2297 jpgblog

Jour 3 - La Pagode de la paix.

Petite matinée tranquille, où j’ai pris du temps pour moi, rangé mes affaires, pris un bon petit déj, bref je ne me suis pas pressée. Je me décide ensuite pour aller visiter la pagode de la paix sur une petite colline non loin d’ici et en examinant d’un peu plus près le plan je constate qu’il y a une cascade non loin de là. Alors hop direction la cascade de Devi, où la légende raconte qu’un couple se serait jeté dedans.. En chemin je tombe par hasard sur mon ami Gaston qui avait plus ou moins le même projet pour la journée, nous faisons donc la route ensemble. Il me raconte ces derniers jours de trek qu’il n’a pas trop apprécié, trop fatigué et las, et je lui raconte mes quelques jours depuis notre séparation. Et enfin nous voila arrivés à la cascade de Devi. En réalité il n’y a pas grand-chose à voir, il s’agit d’une cascade qui s’écoule dans un trou avant de s’enfouir sous terre et il n’y a pas de bon point vue pour admirer le phénomène. D’ailleurs ce ne sont pas les touristes indiens qui nous diront le contraire. Ils étaient plus intéressés à me prendre en photo qu’à admirer la cascade ! Hé ouais les gars, ici je suis comme une super star, les touristes essaient de me prendre en photo très régulièrement, et le plus souvent sans me demander la permission ! Je pense que cela est au fait je sois blanche comme un cachet d’aspirine.. En tout cas ça fait bien rigoler Gaston et moi le temps d’une journée je me suis sentie l’âme d’une rock star harcelée par les paparazzis !!  Ok j’exagère un tout petit peu, mais à peine..

Bref après notre super visite nous visitons un petit marché sympathique et nous posons dans un boui-boui pour manger un petit bout. Le serveur ne comprenait pas bien l’anglais du coup nous avons choisi notre repas au pif, et à ce jour je n’ai toujours pas identifié la pseudo bouillie que j’ai mangé. Une chose de sur, c’est que ce n’était pas cher car pour mon plat plus un coca j’en ai eu pour la modique somme de 1,20€.

Et maintenant en route pour la fameuse Pagode de la Paix Mondiale, offerte par les japonais après la seconde guerre mondiale, il en existe 80 disséminées partout dans le monde. Cette pagode est perchée en haut d’une colline et purée ça grimpe !! 4 jours de glandouille suffisent à votre corps pour oublier ce qu’est l’exercice physique !! Une fois tout en haut, et non sans un effort surhumain, nous pouvons enfin admirer la vue… enfin la vue sans la chaîne de l’Himalaya qui ne daigne pas montrer le bout de son nez.. Quand je pense à l’incroyable vue qu’il y a ici lorsque le ciel est dégagé j’ai un peu les boules.. Mais aller on n’y pense pas, la vue reste tout de même sublime, on peut admirer la ville au bord du lac et les contreforts qui eux ne sont pas cachés sous le brouillard. La pagode est très jolie aussi, dans un style simple blanc et or qui est efficace.

Un peu fatigués de notre ascension nous choisissons avec Gaston de rentrer en pirogue à Lakeside. Pour cela nous descendons côté forêt et suivons le petit chemin. Sauf que le petit chemin se sépare en deux puis en trois et nous n’avons aucune idée de quelle direction prendre. Au hasard nous choisissons un chemin, comme il fallait s’y attendre se n’était pas le bon et nous voilà un peu perdus dans la jungle. Heureusement nous croisons un villageois qui nous remet sur la bonne route et trouvons ainsi les bateaux pour nous ramener à l’hôtel ! C’est super agréable de voguer sur le lac, surtout quand ce n’est pas toi qui rames !

Le soir je retourve comme d’habitude, mon petit groupe de français, et au menu ce soir pizzas et lasagnes !!! Ben oui la bouffe occidentale nous manque parfois !

 

???
Pagode de la paix

Jour 4 - Se la couler douce..

Rien au programme et c’est le pied !!! Aujourd’hui je ne fais rien, je profite du temps, de la vie, je me balade dans lakeside, fais quelques achats, me fais masser par un aveugle (pas très bonne idée, je vais attendre la Thaïlande pour les massages !) , puis me pose au bord du Lac en sirotant un petit Lassi à la banane.. Bref la vie est belle !

Le soir souper avec mes petits français, cette fois on mange typique c’est bon et pas très cher. C’est la soirée des adieux, demain je retourne sur Katmandou et Nadia et Franck partent pour l’Inde. 

Jour 5 - Le départ pour Katmandou

Aïe il fait mal le réveil à 5h45, ça y est je n’ai plus l’habitude !! Je retrouve Franck et Nadia et nous allons ensemble à la station de bus. Un dernier petit déj ensemble et c’est déjà l’heure de se quitter. Ce matin le ciel est dégagé, on aperçoit la chaine de l’Himalaya, je suis certaine qu’elle a fait exprès pour nous narguer !

Bref je monte dans le bus, nous sommes que 6 personnes dedans, alors évidemment au moment du départ on nous fait changer de bus. Ils aiment bien ça, nous faire changer plusieurs fois de bus avant de partir une bonne fois pour toute ! La route est longue, on met 8h pour arriver à Katmandou. La je pars à la recherche d’une guest house, Nadia et Franck m’en conseille une, je vais la voir, elle est sympa avec son petit jardin et surtout elle est en dehors de la cohue de Thamel ! Je pars vite récupérer mon pc.. Oh mon bébé est toujours là et il fonctionne toujours !! Je tente désespérément de rendre mon sac de couchage mais ils en veulent un prix hallucinant ! Je ne me laisse pas faire car on ne m’avait pas dit ce prix là auparavant et je gagne gain de cause ! Je commence à être bonne en négociation !! :p

Le soir je retrouve mon amie Arabelle pour son dernier soir au Népal, elle doit s’envoler le lendemain pour la Thaïlande. On va manger dans un petit restaurant indien où il y a foule. De ce fait nous partageons notre table avec une américaine d’une quarantaine d’année top canon, un afrikaner du même âge qui tente de la draguer et croisons aussi par hasard une amie hollandaise d’Arabelle qui se joint à nous. Bref c’est une attablée originale et nous passons une super soirée !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.