Trek autour de Pindaya

Le 16 nous quittons Bagan pour Pindaya, ville de départ de notre petit trek.

En route nous nous arrêtons au mont Popa, un volcan éteint depuis des millénaires sur lequel se trouve un temple très très kitch. Pour accéder au temple nous devons emprunter des escaliers très sales où les singes aiment bien y faire leurs petites affaires.. Dois-je vous rappeler que l’accès à tout temple se fait pied nu ??  Tout le long des bonhommes tentent vainement de nettoyer les escaliers et nous demandent de l’argent en contre partie.. Arrivées en haut, le temple est moche et la vue est sans plus. Bref nous sommes déçues et repartons aussi sec. Puis c’est parti pour 6h de route.. Je dors pendant que maman fait le copilote et indique à notre chauffeur quand il peut doubler.. Nous arrivons en fin d’après-midi à Pindaya et  faisons la rencontre de celui qui sera notre guide pour les trois jours suivants.. C’est un gamin !!! Il a à peine 18 ans, trois pauvres poils qui se battent en duel en guise de barbe et ne parle pas très bien anglais.. Je sens que ce petit trek va être sympa ! En regardant d’un peu plus près le programme, on ne peut pas vraiment parler de trek mais plutôt d’une longue balade dans la campagne birmane car il n’est pas prévu de marcher plus de 4h par jour..

Premier jour de balade, nous commençons par visiter le site célèbre de Pindaya : une immense grotte où se trouvent des milliers de bouddhas déposés par les fidèles.. C’est un véritable labyrinthe de bouddhas ! C’est très impressionnant. Puis nous commençons enfin notre trek. Je suis malade, ce n’est franchement pas facile de marcher, j’aurais préféré rester au fin fond de mon lit.. (certes il fallait bien que je tombe malade un jour mais si j’avais pu éviter de l’être pendant un trek ça m’aurait bien arrangé ! ) Nous traversons plusieurs villages, c’est fou la vie que mènent ces gens.. Elle parait si simple, sans superflu, tellement loin de nos vies occidentales. Les gens sont souriants, accueillants, c’est tellement agréable de croiser de telles personnes ! Tout ceci remet un peu les idées en place par rapport à nos modes de vie et notre comportement envers autrui.. C’est une belle leçon de vie.. Le soir nous dormons dans un monastère, sur un micro matelas à même le sol.  Nous sommes les seules touristes, nous nous sentons comme privilégiées. De plus nous avons un cuistot qui fait le trajet avec nous et qui nous prépare des mets exquis ! C’est incroyable tout ce qu’il arrive à nous préparer alors qu’il ne porte qu’un tout petit sac à dos ! Quoiqu’il en soit nous nous régalons, et goûtons enfin à une bonne cuisine birmane !

Dsc 0877 jpgok
Img 2529 jpgok
Img 2527 jpgok

Deuxième jour de trek, nous sommes en top forme après une longue nuit de sommeil (11h !). Enfin maman est en forme, moi je suis toujours patraque même si je sens que ça va un petit peu mieux. La journée est super sympa. Nous marchons à travers les champs de thés tout en ayant une vue superbe sur la vallée. Nous déjeunons dans une maison de villageois où nous sommes reçues comme des reines et notre cuistot nous prépare une fois de plus des mets exquis ! Le soir nous dormons de nouveau dans un monastère où nous sommes les seules étrangères. Le monastère est très exposé au vent, on a l’impression que le toit de notre « chambre » va s’arracher, cela fait un boucan monstre ! Et il n’est pas près de faire calme le soir car il est prévu que le village se regroupe ici pour regarder un match de foot le soir. Finalement il n’en fut rien ou du moins nous n’avons rien entendu et le vent s’est calmé durant la nuit.

Trek 17
Trek 16
Trek 23

Troisième et dernier jour de notre super balade. Nous marchons toujours à travers les champs de thés et nous faisons un petit détour pour aller voir deux lacs : the Lady et the Man. Le rythme est plus soutenu et maman râle un peu qu’il n’y ait pas notre pause thé de prévue ni de repas du midi. Elle obtient finalement gain de cause et nous nous arrêtons dans un petit bouï-bouï, au menu : samosa, galettes de riz soufflé et un pseudo tofu poché qui trempouille dans une sorte de soupe (bref ce n’est pas terrible !). Nous terminons notre balade à 13h et notre chauffeur nous attend déjà pour nous emmener à notre prochaine étape : le lac Inle.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×