C'est le noooooooooord!!!

Parce que toute histoire commence par le transport...

16h j'arrive à la gare, toute contente et motivée de partir dans le nord, il s'agit d'une zone peu touristique et où il est possible de loger dans des villages akhas, je me réjouis d'y aller! Je suis dans une toute petite station de bus et je suis la seule blanche présente. A peine arrivée on m'annonce que mon bus à 2h de retard.. Bon ben je vais essayer de trouver de quoi m'occuper alors! Je m'achète des provisions et écris dans mon cahier en attendant que le temps passe.. Et puis 2h plus tard on vient en me voir en me disant "vite vite il faut y aller!! Euh oui mais où je ne vois pas de bus?!  Ah ben non je dois monter dans un tuk-tuk qui va m'amener au bus! Et de fait il m'amène à un bus garé le long d'une route un peu au milieu de nulle part, et ce bus m'attend gentiment!

Je monte dans le bus et là surprise pas de sièges!! Non non juste des couchettes, des lits.. Qu'il faut partager! Il n'y a quasiment que des hommes dans le bus mais heureusement ma "place" est à côté d'une femme et de son fils d'environ 6ans. Nous partageons donc à 3 un emplacement riquiqui d'1m sur 1m60.. Ah ben je voulais du local et de l'authenticité, ben là je suis servie! En tout cas, les laotiens se marrent bien de me voir là!! Ils n'arrêtent pas de me parler, c'est super sympa sauf que je ne pipe pas un mot de lao moi.. Bref me voilà partie pour 13h de bus, ça va être super fun!! 

 

 

 

Img 3385

Phongsaly

Enclavée entre la Chine et le Vietnam, Phongsaly est réputée pour être la ville départ pour des treks dits d'éco tourisme responsable..C'est-à-dire qu'une partie de l'argent déversée va directement au village que nous traversons.. En gros..

Enfin me voilà arrivée, dans cette petite ville en flanc de montagne.. Je trouve une chambre dans l'une des rares gusthouses puis pars me balader dans la ville et me renseigner pour partir en trek le lendemain. Il n'y a clairement pas beaucoup de touristes ici, car je ne croise que des locaux. Je me renseigne pour aller en trek le lendemain mais personne ne s'est inscrit et faire le trek toute seule coûte super cher et en plus c'est vachement moins fun! Me voilà donc toute dépitée à me demeander quoi faire... J'opte pour attendre un jour de plus, pour voir si quelqu'un n'arriverait pas pour m'accompagner! Le soir je cherche desepérément un restaurant, chose de sûre ce n'est vraiment pas touristique, il n'y a rien pour nous nourrir!!! Je trouve finalement un petit restaurant et hourra il y a des blancs! Un peu timide, je commence par m'asseoir à une table à côté. Mais peu de temps après 3 laotiens se joignet à moi et commencent à picoler en attendant leur repas... Ils n'arrêtent pas de me parler mais je ne comprends rien et insisitent pour que je goûte à leur alcool. J'accepte un verre et la horreur! Mais c'est dégueulasse leur alcool de riz qu'ils nomment Lao Lao.. Immonde le bazar, ça te décape le gosier! Bref je refuse d'en boire un autre mais ils commencent vraiment à être insistants et lourds, du coup je change de table et me joins aux autres étrangers présents! Après quelques échanges, j'apprends qu'ils souhaitent partir en trek dès le lendemain et qu'ils ont déjà pris contact avec un guide! Parfait je m'incrsute avec eux! Le trek n'est que de deux jours, j'aurais préféré trois mais c'est déjà mieux que rien!  

Img 3996

Le Trek

Le lendemain nous voilà donc partis, Maxime un petit français, Manne un allemand d'une soixantaine d'années, Sarah aux cheveux bleus et son copain dont je n'ai jamais réussi à comprendre le nom, et moi même. Nous prenons d'abord un bus, qui 30 minutes plus tard nous dépose au milieu de nulle part, là notre guide nous attend. L'ambiance du groupe est super sympa et notre guide a une patate d'enfer c'est super chouette! Nous  commençons notre trek sur une route en terre, la vue est sympa mais je sens bien que le groupe a envie d'un peu plus aventure! Nous nous arrêtons à midi dans un premier village akha, l'accueil n'est pas des plus chaleureux, c'est notre guide qui nous prépare le repas et la surprise c'est mega bon!! Enfin ça reste du riz, une omelette, des haricots et une soupe de je ne sais quelle cucurbitacée.. mais n'empêche que c'est un délice!

Après le repas du midi, nous continuons notre route sur des chemins plus étroits, qui passent à travers la forêt, des rizières et des plantations de thés. Nous avons très chaud lorsque nous arrivons au bord d'une rivière.. tout le monde se jette dans l'eau glacée, notre guide en profite même pour se laver! Nous arrivons ensuite au deuxième village où nous passerons la nuit. Le village est plus grand que le précédent et nous avons l'honneur de dormir dans la maison du chef. Vous ai-je dis que les akhas étaient un peuple animiste? De ce fait il est délicat de les prendre en photos, surtout les femmes et les enfants car ils croient qu'on vole leur âme si on les photographie.. J'ai tout de même tenté quelques clichés mais la majorité sont complètement flous! C'est dommage car j'aurais aimé vous montrer comme les femmes sont belles toutes vêtues de noir avec leur coiffe faute de grandes pièces d'argent et dès dessins colorés.. Ici ils ne vivent de presque rien., les maisons sont en bois et sur pilotis, elles sont plutôt grandes mais il n'y a rien à l'intérieur..  Les poules, les cochons et les chiens se promènent librement dans le village.. On aperçoit des champs dans les alentours du village et c'est tout. 

Le soir nous mangeons entre nous, je suis un peu déçue car il est difficile d'entrer en contact avec les villageois, ils te sourient mais c'est tout.. J'espérais que le moment de table soit un moment d'échanges mais c'était sans compter sur le fait qu'il y a des règles bien précises ici. Les hommes mangent en premier, ensuite sont autorisés à manger les invités et une fois que tout le monde est repu,  les femmes peuvent elles aussi manger! Bande de machos!! 

 

Img 3997
Img 3998
Img 3999
Img 4001

La nuit fut courte, les hommes du village se sont levés à 3h du mat pour aller couper les cannes à sucre car une fabrique chinoise doit venir les chercher dans la journée. Pour nous, ce sera lever à 7h, nous traînons un peu au village avant de reprendre notre route.. Nous sommes dimanche, l'école ainsi que l'infirmerie sont fermées. Avant-hier il y avait eu un grand mariage au village, nous l'avons raté... décidément nous n'avons pas beaucoup de bol..  

À peine partis, nous croisons des petits bouts en pleine partie de  pêche. C'est rigolo de les voir les fesses en l'air et la tête dans l'eau avec un masque de plongée, à tenter d'attraper les poissons. Nous continuons ensuite notre route et traversons un nouveau village. Il y a dans ce village une trace du colonialisme français, un terrain de pétanque!! Et oui, les laotiens sont des férus de pétanque! Au point qu'ils ont remporté une médaille aux J.O. Oui oui la pétanque est un sport olympique! Bref notre guide est tout fou, nous faisons donc une partie de pétanque, perdus dans un petit village au milieu des rizières et des plantations de thé! Magique! 

Nous continuons ensuite notre chemin dans la jungle et des plantations de bananiers. Nous faisons une pause pique-nique au bord de la rivière. Les feuilles de bananiers nous servant de nappe, assiettes et doggy bag. 

Puis arrivés à la fin de notre trek nous reprenons un bus local, complètement full! Tout le monde s'entasse comme il peut, c'est folklorique, mais heureusement que le trajet n'est pas très long! Le soir nous nous retrouvons pour un dernier souper tous ensemble. Je repars le lendemain matin avec Manne et son épouse. 

Img 4023
Img 4002
Img 4022
Img 4003
×